LES JUMEAUX POSSEDENT-ILS LA MEME ÂME ?

Ce mois-ci, nous vous proposons de lire une réflexion extraite du livre :« QUESTIONS PHILOSOPHIQUES - ET VOUS, QU’EN PENSEZ VOUS ? » écrit par Monsieur Serge Toussaint Grand Maître de l’A.M.O.R.C.

Lorsque l’on aborde le problème posé par l’âme des Jumeaux, il faut commencer par distinguer les ‘’vrais’’ des ‘’faux’’ jumeaux. D’un point de vue aussi bien scientifique que mystique, les ‘’vrais jumeaux’’ (appelés «monozygotes» par la science) proviennent de la division du même œuf, c’est-à-dire de la fusion des deux mêmes cellules mâle et femelle, et se développent généralement dans la même poche. Quant aux ‘’faux jumeaux ‘’ (appelée « hétérozygotes » par les scientifiques), ils proviennent d’œufs différents, c’est-à-dire de deux fécondations distinctes, et ne se développent que très rarement dans la même poche. D’un point de vue rosicrucien, les ‘’faux jumeaux‘’ ne posent aucun problème de compréhension. Il s’agit en effet de deux corps différents animés chacun par une âme totalement distincte de l’autre, chacune ayant son propre niveau d’évolution spirituelle. En dehors des liens physiologiques qui les unissent, il s’agit donc de deux êtres distincts sur le plan du caractère et de la personnalité. De même, ils sont souvent très différents sur le plan physique. En fait, ils s’apparentent à des frères et sœurs, si ce n’est qu’ils ont été conçus au même moment et sont nés le même jour. Ils évoluent donc chacun à leur manière, en fonction de leurs choix et des circonstances de la vie.
En raison de leurs génotypes identiques, les ‘’vrais jumeaux’’ présentent des caractéristiques physiques très proches, au point qu’on les confond souvent. Sur le plan psychologique, l’observation courante montre qu’ils manifestent également de profondes similitudes dans leur comportement mental et dans leurs réactions émotionnelles, y compris lorsqu’ils ne sont pas élevés au sein de la même famille. D’autre part, de nombreuses expériences ont prouvé qu’il existe entre eux une harmonie intérieure qui n’est jamais rompue, même lorsqu’ils se trouvent éloignés l’un de l’autre de plusieurs centaines de kilomètres. De ce fait, on peut en déduire qu’ils sont animés par la même âme. Cela ne veut pas dire pour autant que cette âme unique s’est divisée en deux au moment de s’incarner, et que chaque moitié de cette division a pris possession de l’un des deux corps au moment de la naissance. En effet, cela laisserait supposer que l’âme qui anime chacun des deux jumeaux n’est pas complète en elle-même et qu’elle est une ‘’moitié d’âme’’. Je pense plutôt qu’il s’agit de la même âme qui se dédouble avant de s’incarner dans chacun des deux corps, de sorte que les deux âmes résultant de ce ‘’dédoublement’’ conservent tous les attributs de l’âme unique dont elles proviennent. A titre d’analogie, la plupart des cellules de notre corps se reproduisent en se dédoublant et en donnant lieu à deux cellules complètes en elles-mêmes.
Au regard des explications précédentes, nous pouvons considérer que l’âme qui anime chacun des ‘’vrais jumeaux’’ n’est pas la moitié d’une âme unique, mais son double parfait, avec le même degré d’évolution spirituelle et la même sensibilité intérieure. C’est précisément ce qui explique qu’ils aient autant de similitudes sur le plan du caractère et de la personnalité. Cela dit, après s’être incarnées, les deux âmes ainsi formées deviennent indépendantes et se créent chacune leur destin. Ainsi, bien qu’ayant ‘’hérité’’ du même potentiel spirituel, chacune d’elles, en fonction de la manière dont chaque jumeau applique son libre arbitre, évolue différemment et construit son propre avenir. Cela revient à dire que malgré le lien harmonique très étroit qui existe entre elles, elles évoluent indépendamment l’une de l’autre. Par ailleurs, lorsque l’un des deux ‘’vrais jumeaux’’ meurt, son âme, indépendante et complète en elle-même, suit le processus de transition commun à toutes les âmes. Quant à celle qui est toujours incarnée dans le corps de l’autre jumeau, elle poursuit normalement son évolution, avec le sentiment légitime et compréhensible d’avoir perdu une âme-sœur. La rupture du lien qui les unissait est donc d’ordre affectif et non spirituel, car leurs âmes respectives ont acquis leur indépendance animique au moment même de s’incarner.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

« L’Âme universelle imprègne toute la Création, de sorte qu’elle pénètre tout ce qui existe sur notre planète. Ainsi, toutes les créatures qui vivent sur la Terre sont imprégnées d’une essence divine et évoluent spirituellement selon des lois qui leur sont propres.»

L’ontologie des Rose-Croix